Alfons – Fonny – Jeurissen

« Grâce à mes appareils auditifs, je ne me sens plus exclu »

79 ans - Militaire à la retraite Appareil auditif : Phonak Naida B90-UP avec oreillettes

À la fin de l’année 1995, Fonny Jeurissen a pris sa pension, après une carrière de 38 ans dans l’armée. « Une belle époque, avec des personnes de toutes les nationalités. J’y ai appris à parler parfaitement le français, mais aussi l’anglais et l’allemand. » Fonny est depuis des années un client fidèle de Lapperre. Il en est à son septième jeu d’appareils auditifs. Il a opté pour le Phonak Naida B90 UP avec oreillettes. « Un excellent produit, car sans lui, je n’entends pratiquement rien. »

« Je n’entendais plus ce que ma femme me disait. »

Fonny Jeurissen est entré à la Défense en 1958, dans la composante Air à Tongres. À la fin des années 60 Fonny s’est aperçu que quelque chose n’allait pas avec son audition. « Je n’entendais plus ce que ma femme me disait. J’ai d’abord eu des problèmes uniquement à l’oreille gauche, puis aussi de plus en plus à l’oreille droite. Lorsqu’on me demandait quelque chose, mon épouse devait répondre à ma place. Ce n’était pas drôle ! » « Lorsque j’ai eu mon tout premier appareil auditif, pour l’oreille gauche, j’ai immédiatement eu l’impression que je reprenais ma place dans la société. Je me souviens également encore très bien du bruit de la pluie lorsque je suis sorti avec mon premier appareil auditif. Cela faisait des années que je ne l’avais plus entendu ! »

Votre problème d’audition s’est-il aggravé dans l’armée ?

« Oui. Au début, je faisais partie des troupes de transmissions. J’ai reçu une formation de téléchiffreur, afin de pouvoir utiliser le Morse. Au début, cela se passait bien, jusqu’à ce que l’on passe de quatorze à dix-huit mots par minute. Je ne percevais plus qu’un seul long bip, je ne parvenais plus à distinguer les différents bips. J’ai donc dû changer d’unité et je suis devenu responsable de la comptabilité des achats et des prêts pour les entrepôts, ainsi que de l’enregistrement des entrées et des sorties de matériel. C’est alors que j’ai appris à utiliser un ordinateur, mais à cette époque, il s’agissait encore d’un mastodonte qui nécessitait des cartes perforées. Un vacarme d’enfer ! Heureusement, après quelques années, j’ai pu passer au service de maintenance. J’y faisais notamment de la ferronnerie, ce qui n’a pas fait de bien à mes oreilles non plus. »

« Lorsque je ne portais pas encore d’appareils auditifs et qu’on me demandait quelque chose, mon épouse devait répondre à ma place. Ce n’était pas drôle ! »

Vous portez actuellement des Phonak Naida B90 UP, des appareils très puissants.

« C’est exact. En septembre dernier, il était temps de renouveler mes appareils auditifs, comme tous les cinq ans. Depuis, je porte ceux-ci. J’en suis très satisfait. La différence avec mes appareils précédents ? Le son est beaucoup plus clair. Sans ces appareils auditifs, la situation serait désespérée. Mon audition est très mauvaise, elle a diminué de 75 %, mais je ne me plains certainement pas. Je peux fonctionner normalement. Quelques petites interventions ont certes été nécessaires à la maison : nous avons sept téléphones, afin que je puisse les entendre sonner partout. »

Vous utilisez également des accessoires, comme le Compilot.

« Bien sûr. J’ai toujours mon Compilot dans la poche de ma chemise. Il m’est très utile : je peux l’utiliser pour téléphoner sans les mains. J’appuie sur le bouton et j’entends la voix de la personne qui m’appelle dans mes appareils auditifs. Regarder la télévision est aussi devenu beaucoup plus agréable. Grâce au Compilot et à un autre accessoire compatible, le TVLink, j’entends ma télévision directement dans mes appareils auditifs. Résultat : je n’ennuie plus mon épouse quand je regarde le football pendant des heures ! »

« Une perte auditive ? N’attendez pas ! »

« Fonny Jeurissen est un client modèle : il s’est adressé à un spécialiste de l’audition dès qu’il a remarqué qu’il n’entendait plus bien. C’est le meilleur moyen pour que vos appareils auditifs vous offrent un bon résultat. Votre cerveau peut alors s’adapter rapidement et est stimulé en permanence à traiter les sons. Je ne le répéterai donc jamais assez : vous souffrez d’une perte auditive ? N’attendez pas ! » « En septembre dernier, Fonny devait renouveler ses appareils auditifs. Nous avons testé plusieurs nouveaux produits. Son choix s’est porté sur le Phonak Naida B90 UP avec oreillettes, un des appareils les plus puissants de notre gamme. Pour Fonny, c’est un énorme pas en avant : il peut entendre beaucoup plus de détails qu’auparavant et la qualité sonore est nettement meilleure. Il en profite pleinement. Sa vie sociale n’est plus limitée par ses problèmes d’audition. C’est formidable, non ? »

Bert Deleenheer, l’audicien de Fonny

Partagez cet article