Guy raconte…


« J’étais assistant social dans le secteur de l’aide à la jeunesse. Certains enfants se mettaient eux-mêmes dans de sales draps, d’autres avaient des problèmes à cause de leurs parents. S’il n’y avait pas d’autre solution, nous les placions dans une institution. Nous les mettions en sécurité et nous les suivions de près. Dès que leur situation familiale s’améliorait, ils pouvaient rentrer chez eux. Mais parfois, elle n’évoluait pas beaucoup et ces jeunes restaient dans l’institution jusqu’à leur majorité. J’ai remarqué que les listes d’attente s’allongeaient, ce qui engendrait beaucoup de difficultés dans les situations de crise. J’inscrivais parfois un garçon ou une fille sur la liste, en espérant que la situation dans sa famille ne s’aggrave pas, et je passais régulièrement le ou la voir. Mon travail était parfois une grande source de tracas pour moi. »

Guy participe…


« Depuis que je suis à la retraite, je ne suis pas nostalgique de ma vie professionnelle. Plus vous vieillissez, plus il devient difficile de continuer à respecter toutes les nouvelles règles. Dans l’aide à la jeunesse, il y en a beaucoup. Les dernières années, j’étais souvent assis devant mon ordinateur. J’étais content de pouvoir partir et je ne suis pas tombé dans un trou noir. Mon épouse et moi accueillons régulièrement nos trois petits-enfants. Nous sommes abonnés à notre centre culturel : au moins une fois par mois, nous allons à un concert ou à un spectacle. Nous aimons aussi le cinéma et les sorties culturelles avec des amis. Le mardi, nous suivons des cours à l’université. Et nous voyageons très souvent. Non, s’ennuyer ne fait pas partie de notre vocabulaire. »

Guy profite de la vie…


« Il y a dix ans, j’ai remarqué que j’entendais moins bien. Je me suis rendu chez Lapperre. À l’âge de 55 ans, je portais mes premiers appareils auditifs. Ce printemps, je suis passé au Phonak Audéo Marvel. Je n’ai jamais aussi bien entendu que maintenant. Autrefois, regarder la télévision était une épreuve. Aujourd’hui, c’est une fête. Je suis un cycliste passionné. Grâce au Marvel, j’entends les voitures derrière moi et je peux téléphoner sans les mains. Chaque jour, je fais au moins une heure de vélo. Je parcours ainsi 7 000 kilomètres par an. Lorsqu’elle était adolescente, notre fille cadette, Karlijn, était fascinée par mes appareils auditifs. Elle travaille aujourd’hui comme audicienne chez Lapperre. Je trouve cela formidable. Elle me demande régulièrement comment va mon audition. »

Guy Clinckaert • 65 ans • Assistant social à la retraite • Appareil auditif : Phonak Audéo Marvel

« Je suis un cycliste passionné. Grâce au Marvel, j’entends les voitures derrière moi et je peux téléphoner sans les mains. »

Partagez cet article